Mon Premier Triathlon

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Ven 12 Mai 2017 - 15:34

Chapitre 1 : 3 œufs crus et un footing dans les rues de Philadelphie
J’aurais pu avoir plusieurs prétextes pour ne pas respecter le défi qui m’avait été lancé. Le plus pertinent aurait probablement été que je ne m’étais pas encore cassé les cotes quand j’ai accepté, et le moins noble aurait été d’avancer que j’étais en bombe noire quand j’ai relevé le défi. J’aurais pu aussi jouer la montre, le défi tomberait probablement dans les méandres de l’oubli s’il n’était pas relevé à la date prévue. Mais il est plutôt rare que je me défile devant mes engagements. De plus, le contexte était idéal, c’était chez moi, je connaissais ces routes, ces chemins, ces plages mieux que quiconque, à n’en point douter, les beaux jours seraient là, et ma famille et mes amis aussi.
Dans ma tête, c’était clair : je courrai, et finirai le triathlon XS de Sausset les Pins.
 
Mais au fait Jami, c’est quoi le format XS ? D’après ce que j’ai pu lire de ci de là, c’est un peu le format « découverte » pour les novices, ou « sprint » pour les adeptes. La course consiste à réaliser 400m de natation en mer, 10km à vélo et 3km en course à pied. Je sais que ces distances en feront certainement sourire plus d’un, mais pour moi, qui n’avait plus aucune activité physique depuis plus de 5 ans (et avant ça, je pratiquais du tennis de table, autant dire que ce n’était pas vraiment violent niveau foncier), et qui avais fumé plus d’un paquet par jour pendant 20 ans, c’était déjà un sacré challenge.
 
J’ai commencé l’entrainement en janvier. Je ne partais pas tout à fait de zéro, puisque j’avais repris le sport light en septembre : j’essayais de faire 2 séances d’entrainement de ping et 2 sortis à vélo avec plus ou moins d’assiduité en fonction de mon temps libre, de la météo et de ma motivation…Puis les 1er séances de futsal où je me suis dépouillé, avec des courbatures pendant presque 4 jours !
Mais je m’étais cassé les cotes mi-décembre, et je ne pouvais plus rien faire jusqu’à la fin du mois de janvier, hormis me renseigner sur la course, l’entrainement que je devais suivre et l’équipement nécessaire. Mais aussi continuer à faire « attention » à mon alimentation. Fin janvier, j’avais presque atteint mon 1er objectif de poids : 80kg 25% de masse grasse (pour 90kg et 30% de MG à fin octobre)

Février a été plutôt cool : Reprise de l’entrainement de ping tranquille, et on est parti en vacance au ski (où j’ai bien fait attention à mon poids à coup de fondue, tartiflette et whisky coca…), mais quasiment pas de sortie course à pied, vélo ou de natation. J’avais d’ailleurs à ce jour plus mis le pied dans une piscine depuis l’été dernier…

Je me suis mis un coup de pied au cul mi mars, vu le retard que je prenais sur ma préparation au niveau entrainement et objectif de poids. J’avais ainsi ma première référence de chrono en natation, pas brillante entre parenthèse (un peu plus de 15min pour 400m)…mais l’avantage de partir de rien, c’est qu’on arrive rapidement à « mieux », et c’est toujours encourageant. Et je pouvais enfin estimer mon temps total en ajoutant les chronos des 3 épreuves et me fixer des objectifs envisageables : J’aurai fini dernier sur la base des temps des coureurs 2016, et ceci sans prendre en compte les transitions et le cumul de fatigue…Inquiétant, d’autant plus qu’il  reste moins de 7 semaines avant la course.

Début avril, j’essayais pour la première fois d’enchainer natation, vélo et course à la suite, mais sans les transitions : un peu moins d'1h30, encore une fois dernier sur la base de l’épreuve 2016…J’étais limite en panique, pas moyen de terminer dernier ! Ou pire, d’abandonner… Ju, l’ami qui m’avait lancé ce « défi », prenait soin régulièrement de prendre de mes nouvelles au niveau de l’entrainement et j’en profite pour faire un petit « bilan de compétence ». Et sa conclusion fut sans appel : je sais à peu près aussi bien nager qu’une enclume, ma fille de 10 ans me mettrait une race à vélo, et je dépasserais difficilement Stephen Hawkins en CAP, bref, je suis une buse Laughing (ouais, mon pote, c’est un peu les méthodes au sergent instructeur dans Full Metal Jacket…Et moi, le soldat Baleine). Compte tenu du temps restant,  on décide de faire all in sur la CAP qui est vraiment mon point faible (enfin, non pas que les autres soient des points forts…mais bon…), et je programme 5 sorties de 30 à 60min par semaines, en plus des entrainements et des compet de ping et des matchs de futsal.

Mi avril, je profite d’être chez mes parents un WE pour faire une simulation en condition réelle sur le parcours avec Ju. Ce sera l’occasion d’essayer pour la première fois le vélo de course que Ju me prête pour l'occasion. C’est son vélo de home training et il est un peu désuet, mais il fera très bien l’affaire pour moi (et c’est toujours mieux que le VTC de ma femme…). La natation étant mon sport le moins faible, et compte tenu du fait qu’on se gèle malgré le beau temps, on décide de la remplacer par une course à pied de 2km (cela se fait parfois en compétition officielle si les conditions climatiques ne permettent pas de réaliser l’épreuve en toute sécurité). On boucle le parcours en 1h15, ce qui me classe, une fois n’est pas coutume, dans les derniers sur la base des chronos 2016…
Il faut un temps d’adaptation, mais j’ai trouvé qu’un vélo de course c’était vraiment différent en terme d’équilibre et de vitesse. Pas mécontent de cette première sortie, mais le guidon m’avait défoncé les mains (la partie entre le pouce et l’index) et la selle, le cul :
« t’as mal quand tu pisses ?
- Euh, non.
- Alors c’est rien…
- Ah… ? » Diagnostic laconique ^^
J’ai quand même eu mal pendant 2 jours, et j’avais l’impression que les gens me regardaient bizarrement quand je marchais (probablement mon côté parano…). Enfin, on se reprogramme une sortie la semaine qui suit, car je me rend bien compte que je pourrais gagner de précieuses secondes à chaque sortie que je fais avec ce vélo (pas en puissance, ça, on ne peut plus rien y faire, mais tout simplement en technique).

Début mai, d’affreux doutes sur mes capacités en natation m’envahissent, de plus, je n’ai toujours pas essayé la combi que Ju m’a prêtée. Je fais quelques sessions à la piscine de Laudun entre midi et 2 et j’arrive à boucler les 400m en moins de 12 minutes. Mais j’ai toujours le même défaut : j’ai du mal à gérer ma vitesse et je pars souvent trop fort, ce qui fait que je suis cramé au bout de 100m. Le WE du 1er mai, c’est la tradition chez moi, je nettoie et re-remplis la piscine pour la saison. Je le fais cette année avec particulièrement d’entrain, car une fois fait, je pourrais essayer la combi ! L’eau est à 14°C, elle sera probablement à cette température le jour du triathlon. Je rentre les pieds, et je sens le froid envahir tout mon corps. C’est juste un cauchemar, pourtant, je ne suis pas particulierement frileux. J’avance petit à petit jusqu’au niveau tactique que les hommes connaissent bien. Je sens l’eau monter dans la combinaison : mais ça ne chauffe rien du tout, c’est toujours aussi gelé ! J’ai l’impression de ne plus sentir mes orteils, c’est l’horreur. Je continue à avancer sans rentrer les bras, y a pas moyen, je pourrais jamais le faire. Je fais finalement un aller retour sans me mouiller la tête et ressors immédiatement. Je tenterai une nouvelle fois demain. Il faut aussi que je m'entraine à enlever la combi seul ET rapidement...Contrairement à ce que je pensais, ça s'enleve plutot bien en fait.
Le lendemain, je précède ma tentative d’un petit footing de 20min : l’entrée dans l’eau est un peu plus supportable et je fais une vingtaine de longueurs. Je renouvellerai cet exercice jusqu’à la fin de la semaine, et ce sera douche froide tous les soirs pour « m’acclimater »…. Pas de sortie longue en CAP cette semaine (enfin longue…j’me comprends ^^ ), je ne veux pas arriver à la compet épuisé.

J-2 : Dernier bilan et briefing : Ju me décrit pour la Neme fois le déroulement des transitions et me fixe son objectif : terminer le triathlon en moins d’une heure ! Sachant que j’avais fait 1h12 lors de notre dernière sortie 2 semaines auparavant, et sans la transition natation/vélo qui est la plus longue…Ok, je me suis encore entrainé pendant les 2 semaines qui ont suivi, mais de là à gagner plus de 12minutes…Enfin, j’acquiesce poliment, mais au fond de moi, je sais que je serai déjà très satisfait et fier de tout simplement terminer la course. Secrètement, je me fixe moins de 1h10 (ce qui devrait m’assurer de ne pas etre dernier ^^ ).
La bonne surprise, c’est que Ju s’est également inscrit pour m’accompagner, et j’avoue que, bien que je sache très bien qu’il ne pourra pas m’aider, rien que le fait de savoir que je serai avec quelqu’un que je connais pour le début de la course me détend un peu. Il s’est d’ailleurs aussi inscrit au S qui commence à la suite du XS, avec double distance sur chaque épreuve Laughing

Jour T : Comme à l’accoutumé avant des événements importants, j’ouvre les yeux 1 heure avant la sonnerie du réveil, en pleine forme. Bizarrement, ça ne m’arrive jamais quand je vais au boulot…D'habitude je ne déjeune pas le matin, et ce matin n'est pas différent des autres, je n'ai pas faim. Je me force tout de même à manger un bout de pain de la veille avec un verre d'eau. Je me dirige vers la salle de bain, et monte sur ma balance : 75,1kg et 19,8% MG, la haut de la range que je m'étais fixé pour la course. Je regarde par la fenêtre et vois un magnifique ciel bleu, mais la cime des arbres bouge redoutablement…
 
A SUIVRE...



Spoiler:
https://i58.servimg.com/u/f58/15/16/25/55/p5084810.jpg
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par jerpal le Ven 12 Mai 2017 - 17:20

Très beau récit une fois de plus, étant autant sportif que toi (ces dernieres années) je pense que tu as du en baver.
J'espère que tu n'as pas fini lanterne rouge😀
En tout cas chapeau bas

jerpal
Calling Station

<b>Pseudo</b> Pseudo : jerpal
Age : 38
Messages : 241
Ville : Palus
Inscription : 20/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Arkonite le Ven 12 Mai 2017 - 19:09

Au top ton coverage Tom ^^ 
Toujours aussi précis et détaillé dans tes narrations Smile




"Le chemin des paradoxes est le chemin du vrai. Pour éprouver la réalité, il faut la voir sur la corde raide" Oscar Wilde
avatar
Arkonite
    Chattard Breaker
    Chattard Breaker

<b>Pseudo</b> Pseudo : ArkoDark
Main Favorite : 9S 6S
Age : 35
Messages : 13967
Ville : Bagnols Sur Cèze
Inscription : 18/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://pokdurhone.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Gino le Ven 12 Mai 2017 - 19:33

Yes bravo tom Very Happy
on pourra avoir une photo en tenue de "piscine", je suis curieux de voir ton style....
"knacki" ou ""statue de bronze" ?
avatar
Gino
Tight Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : GINO
Main Favorite :

Age : 43
Messages : 660
Ville : gaujac
Inscription : 24/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par burgundy le Ven 12 Mai 2017 - 19:52

Félicitations Tom !!
Superbe récit,  un super moment de passé 😉




  

You fuck a duck and you can fly !!!  youpi
 fish
avatar
burgundy
Large Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : burgundy21_x
Main Favorite : KH JH
Age : 36
Messages : 1253
Ville : saint génies de comolas
Inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Yoda le Ven 12 Mai 2017 - 20:25

Bravo Mr... adoration   j'ai pris du plaisir à te lire.  
Putain, faut que j'arrête de fumer!!!

Yoda
Calling Station

Age : 31
Messages : 117
Ville : Laudun
Inscription : 29/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Ven 12 Mai 2017 - 22:07

Chapitre 2 : AQUAMAN

7h45 : comme à son habitude, Ju arrive pile à l’heure. Un check sur tout ce que l’on doit avoir, franchement, heureusement qu’il était avec moi, je pense que j’aurai oublié la moitié des choses à prendre. Un ultime récap sur l’enchainement : 
- Sortir de l’eau en enlevant la combi, tout jeter derrière le vélo (combi, lunette, bonnet)
- S'essuyer les pieds, mettre les chaussettes et les chaussures
- Mettre le tee shirt
- Mettre le casque (AVANT DE TOUCHER AU VELO)
- Mettre le dossard dans le dos
- Courir jusqu’à la sortie du parc avec le vélo…
Pouah, Ju a dû me le répéter 100 fois, mais avec la perte de lucidité, et sans l’avoir pratiqué concrètement, je suis sûr que je vais me planter…Bon, on verra bien, de toute façon, je découvre moi ^^ !

8h : on descend retirer nos dossards en vélo, ça nous fera un petit échauffement. Les organisateurs qui nous accueillent sont très sympathiques et on récupère notre enveloppe qui contient la puce qu’on doit accrocher à la cheville, dossards, numéros pour les vélos, bonnet de bain numéroté et quelques goodies (bracelets clignotant pour courir la nuit, lubrifiant pour enlever la combi plus rapidement, etc…). On rentre nos vélos dans le parc et on prépare notre petite place, avec serviette, chaussure avec chaussette à l’intérieur, t shirt, casque et dossard en attente sur le vélo. Il y a pas mal de vent, et j'essaie de bloquer mes affaires pour qu'elles ne s'envolent pas.

8h30 : il faut qu’on remonte chez mes parents récupérer les combinaisons, Marie nous descendra en voiture et on se mettra en combi à ce moment-là.

https://i58.servimg.com/u/f58/15/16/25/55/p5084710.jpg


Saurez vous retrouver AQUAMAN ?

9h : Le vent est modéré avec quelques fortes rafales, il n’y a pas de vague dans la crique, mais on ne se rend pas bien compte au-delà, ça a l’air de bouger un peu plus. On descend sur la plage où je laisse mon sweet et mes chaussures à Marie. On met les pieds dans l’eau, elle est à 14°C, un frisson me parcourt tout le corps. Naan..Mais…Pourquoi je m’inflige ça !?? Mais étonnamment, certainement sous l’effet de l’adrénaline et de l’excitation, je rentre plus facilement que lors de mes essais en piscine.


J'ai beau être matinal, j'ai mal...

J’essaie de m’échauffer tant bien que mal en faisant quelques mouvements dans l'eau suivis de quelques brasses, puis le directeur de course fait ressortir tous les participants pour le briefing.


"REQUIN !!!" Mouhahaha

Le TD récapitule quelques points réglementaires ainsi que les principales difficultés du parcours. La plage étant très caillouteuse et pour éviter les accidents de cheville au départ, le start sera donné dans l’eau. 
Tous les coureurs s’avancent jusqu’à la ligne qui a été tirée au milieu de la crique. Je me place à l’arrière, c’est déjà assez le bordel pour ne pas avoir à jouer des coudes dès le départ.



Où est Charlie

9h30 : PAN ! Le départ est donné, tout le monde part à fond. Je m’étais dit que je partirai tranquille et que je ne commettrai pas l’erreur de mes premiers entraînements piscine. Mais je me laisse entraîner par les nageurs devant moi et vais beaucoup plus vite que prévu. On n’était pas si collé les uns aux autres, et pourtant j’ai déjà pris et mis pas mal de coups de pied.




fig.1 : banc de piranha en frénésie alimentaire


A la sortie de la crique, les vagues sont déjà plus hautes et nous prennent de côté. Je subis alors un phénomène auquel je ne m’attendais pas : le mal de mer. Conjugué à l’essoufflement, j’ai envie de vomir. Je m’arrête quelques secondes pour reprendre mon souffle, mais surtout pour calmer cette nausée. J’en profite pour regarder autour de moi : déjà, je suis content, je suis parti à peu près droit et j’ai tenu le cap (ce qui n’est pas le cas de tout le monde, car j’aperçois un nageur à plus de 20m sur ma droite et qui continu à nager dans la mauvaise direction…) mais j’ai parcouru à peine la moitié de la distance jusqu’à la première bouée, soit même pas 100m sur les 400 à réaliser… il y a encore une vingtaine de nageurs derrière moi, je reprends en brasse, tant pis pour le chrono. 
Lorsque j’arrive à la première bouée, 2 nageuses semblent bloquées à cause du vent et du courant et ne parviennent pas à la franchir, je me déporte un peu pour ne pas être bloqué avec elles. La première bouée franchie, j’aperçois un nageur monter sur un jet ski une vingtaine de mètres devant moi. Arf, c’est fini pour lui. Le jet ski repart en recréant de grosse vague, tain, fait chier ! Quelques minutes plus tard, c’est le nageur juste devant moi qui s’arrête et qui fait un signe au jet ski non loin. Sorry bro, parti trop vite ? crampes ? trop de vent ? tout simplement peur ? je ne le saurai jamais. J’accélère un peu pour ne pas être gêné par les vagues du jet.


les 2 bouées

Après le passage de la seconde bouée, on a le vent de face, chaque fois que le nageur devant moi bat des pieds, je me prends toute l’écume dans la gueule à cause du vent, et je bois la tasse systématiquement…J’avais oublié qu’elle était aussi salée…Je sens que mes jambes commencent à chauffer. J’avais prévu d’économiser mes jambes pour le vélo et la CAP, mais en brasse, je n’avance pas si je n’utilise pas mes jambes. Je repars en crawl en me décalant un peu à la corde et regagne ainsi un peu sur les concurrents qui m’avaient légèrement distancé. J’arrive à leur niveau à l’entrée de la crique. La sortie de l’eau n’est pas facile et fait mal au pied, il y a trop de cailloux de taille différente, je nage (ou plutôt me propulse avec les bras) jusqu’à ce que mon ventre touche les cailloux.


Aussi appelé technique du barracuda…

J’entends une dame qui crie « dépêche-toi ! Aller ! » sur le ton de la réprimande (pendant une fraction de seconde, j’avoue m’être demandé si elle s’adressait à moi…) et la jeune fille juste devant moi de lui répondre en pleur « c’est pas toi qui a eu des crampes tout le long ! ». Je lui passe devant sur la plage, je crois qu’elle a abandonné. 
La sortie de l’eau et le passage en position verticale n’est pas aussi simple qu’il n’y parait (d’autant plus que c’est un point que je n’ai pas du tout travaillé à l’entrainement), et je titube pendant quelques mètres. Un regard derrière moi, je suis vraisemblablement dans le dernier quart, mais pas LE dernier, ouf l’honneur est sauf (pour le moment…) salive


Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’avais l’impression de courir 00

Il faut maintenant courir pied nu (enfin, trottiner…) jusqu’au parc à vélo, tout en enlevant la combinaison, le bonnet et les lunettes pour gagner un peu de temps sur la transition. J’ai l’habitude de tout le temps marcher pied nu, ça ne me fait pas vraiment mal.


You can leave your hat on, tatata tatata !



"Cours ! Ils arrivent !"

A mon grand étonnement, malgré la perte de lucidité, je n’ai, d’une part, pas fait d’erreurs dans enchaînement des taches, et d’autre part même gagné un peu de temps sur mes concurrents directs. Enfin, principalement sur la dame en blanc à côté de moi qui était déjà là quand je suis arrivé, et qui repartira du parc quelques secondes avant moi.


C'est toujours les mêmes gestes. D'abord la jambe gauche. Toujours. Chaussette, chaussure. Puis la jambe droite…ou l’inverse…


merde, alors, atta, le fil bleu sur le…

Je cours tant bien que mal à coté de mon vélo jusqu’à la sortie du parc et puis saute sur la selle (comprendre l’enjambe avec difficulté) et commence à pédaler.

A SUIVRE !
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Pampa le Ven 12 Mai 2017 - 23:16

good job !!! Chapeau rien à ajouter  adoration
avatar
Pampa
Calling Station

<b>Pseudo</b> Pseudo : Pampa
Age : 25
Messages : 153
Ville : saint laurent des arbres
Inscription : 20/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Ven 12 Mai 2017 - 23:28

Chapitre 3 : Tonnerre Mécanique

La dame en blanc qui me précède va un peu moins vite que moi, et je me retrouve rapidement derrière elle. Je me rappelle les consignes du TD : drafting interdit (bon, je comprendrais à la fin de la course, que cela s’adresse principalement aux 2 premiers tiers des coureurs, pas aux noobs comme moi Cool )…au premier faux plat, elle ralentit légèrement, et je mets un grand coup de pédale pour la dépasser. Erreur Cool ! Car seulement quelques secondes plus tard, j’ai un grand coup de mou sur la fin du faux plat. Heureusement, je connais le parcours, je l’ai fait plusieurs fois avec Ju, et il y a une grande descente juste après où je vais pouvoir récupérer un peu…Mais cette descente est suivie d’une grande montée (enfin grande…tout est relatif…)

Au début de la descente, je passe sur le grand plateau. Mais rien ne se passe ! Je me rappelle qu’il n’était pas facile à passer pendant les entraînements mais je sentais toujours qu’il commençait à s’enclencher, mais là, rien du tout...J’essaie une nouvelle fois mais toujours rien. Arf, ça, c’est la lose, tant pis je vais faire tout le parcours sur le petit plateau, je ne vais pas insister, manquerait plus que je déraille…
Le bon coté des choses ce que je n’ai pas besoin de repasser sur le petit plateau au pied de la cote Rolling Eyes La concurrente avec le dossard 78 semble à la peine devant moi, et je grignote lentement mon retard sur elle. En plein effort, un autre concurrent me double tranquillement, impossible de défendre ma place, je suis déjà à fond. Je croise les premiers de la course qui sont déjà sur le retour, ils vont vraiment super vite dans la descente. Arrivé en haut de la cote, je croise Ju qui doit être 6e ou 7e, et 78 est juste devant moi. On arrive sur une pente douce pendant 2km, il me sera impossible de la dépasser sur le petit plateau, et elle reprend même un peu le large. 

Les bénévoles arrêtent les voitures à chaque croisement pour nous laisser passer et ont toujours un mot d’encouragement, même pour nous, les derniers ! Je trouve ça vraiment top !

On arrive au boss final, la dernière cote : environ 400m de souffrance. 78 galère encore sa race, et je rattrape toute l’avance qu’elle avait repris sur la descente, mais sans pouvoir la doubler dans la montée. Dès qu’on repasse sur le plat, j’arrive à la dépasser, demi-tour au rond-point (ma trajectoire horrible, ce sera un point à travailler) et c’est reparti pour le retour ! Le plus dur est passé et je me sens bien. A la fin de la grande descente (eh oui, la grande montée s’est transformée en grande descente dans le sens inverse…), 78 me repasse devant ! Tain, fait chier ce grand plateau, je perds trop de vitesse en descente et sur plat ! Bon, cette fois, drafting ou pas drafting, je ne la lâche pas. On croise les derniers concurrents en sens inverse. La dernière concurrente croisée semble en rassrah complète et je ne peux m’empêcher de lui lancer un petit mot d’encouragement (à priori, elle ne finira même pas dernière). 
Au début de la 2e descente (oui, rappelez-vous la 1ere montée…), un bénévole me lance :"aller aller ! Ça revient derrière ! Aller", puis je l'entends dire au coureur suivant :"aller, tu peux le doubler, aller!", ça me fait sourire Razz . A la fin de la descente, une concurrente en bleu me double et vient s’intercaler entre 78 et moi unsure Je peste une nouvelle fois sur ce satané grand plateau, sans pour autant augmenter mon effort, je ne veux pas me griller alors que j’ai fait le plus dur.

On est presque arrivé au parc à vélo, 78 est environ 50m devant, suivi de Bleue 25m derrière, puis de moi. Je me retourne, personne loin derrière. Dernier croisement en épingle, Bleue dérape et chute lourdement. Pas pu m’empêcher de penser à « Chute ! Chute dans le peloton ! » Les bénévoles présents accourent pour la relever mais elle ne semble pas vouloir bouger, je passe à côté quasiment à l’arrêt, puis reprend mon effort. Je ne vois plus 78. J’ai soif, mais je n’ose pas lâcher le guidon après avoir vu Bleue chuter.
Sur la ligne d’arrivée, une arbitre me fait des grands signes. What the… je ne comprends absolument rien et je n’essaie même pas d’imaginer ce qu’elle est en train d’essayer de me communiquer…je pose pied à terre quelques centimètre avant la ligne et elle me regarde d’un air satisfait. Je lui renvoie un regard hagard en retour. On m’expliquera après la course, qu’il y a eu quelques chutes à ce niveau parce que les coureurs arrivaient trop vite, probablement pour ça que l’arbitre s’agitait de cette façon.


Attention, tu vas beaucoup trop vite au ralenti !

A SUIVRE !
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Gino le Sam 13 Mai 2017 - 7:40

avatar
Gino
Tight Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : GINO
Main Favorite :

Age : 43
Messages : 660
Ville : gaujac
Inscription : 24/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Sam 13 Mai 2017 - 7:49

Mais lol Laughing

Je reviens de mon footing matinal, la ressemblance est flagrante en effet...surtout le jogging rouge Laughing (et hormis le fait que moi, je cours vraiment au ralenti lol)
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par raft30 le Sam 13 Mai 2017 - 9:27

Bravo Tom, excellent, c'est un régal et bravo pour la perf (je ne connais pas ton classement final mais l'avoir fait, c'est déjà une perf).
Juste un point étonnant: ton manque total de galanterie langue
avatar
raft30
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Raft30
Age : 47
Messages : 3960
Ville : St-Paul Les Fonts
Inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Sam 13 Mai 2017 - 10:10

raft30 a écrit:Juste un point étonnant: ton manque total de galanterie langue

Sisi, mais j'ai tout gardé pour la fin ^^
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par neo30200 le Sam 13 Mai 2017 - 11:28

super tom, comme d'hab c'est que du bonheur que de te lire...vraiment excellent
avatar
neo30200
Calling Station

<b>Pseudo</b> Pseudo : neo2372

Main Favorite : celle qui ont 5 doigts
Age : 45
Messages : 344
Ville : bagnols sur cèze
Inscription : 16/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Montfol le Sam 13 Mai 2017 - 14:05

Belle perf, belle prose...
avatar
Montfol
Calling Station

<b>Pseudo</b> Pseudo : Montfol
Age : 64
Messages : 451
Ville : Cros de Géorand
Inscription : 17/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par S-Line le Sam 13 Mai 2017 - 16:15

GG Thomas.... Respect! 👍👍👍
avatar
S-Line
Tight Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : S-Line
Main Favorite : 3D2D
Age : 43
Messages : 607
Ville : LAUDUN L'ARDOISE
Inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Sam 13 Mai 2017 - 20:01

Chapitre 4 : STEVE AUSTIN

Cette fois, la transition est plus simple : tu poses ton vélo et tu cours (et tu retournes ton dossard, mais si tu oublies, un arbitre aura tôt fait de te rappeler à l’ordre). Enfin, plus simple pour moi qui n'ai pas de chaussures spécifiques au vélo, cad que je pédale avec mes chaussures de running. Les premiers, c'est magnifique à voir, ils commencent à dégrafer leurs chaussures 100/50m avant, sortent un pied de la chaussure et enjambe le vélo tout en roulant et arrivés sur la ligne, sautent du vélo tout en enlevant leur dernière chaussure. Ensuite ils sprintent jusqu'à leur emplacement et ils sautent dans leurs chaussures de running. Et pour faire tout ça, ils leurs faut moitié moins de temps que moi pour juste poser le vélo Laughing

Enfin, cette transition est plus courte, donc c'est vraiment pour te faire gagner les quelques secondes qui te feront gagner la course. Autant dire que j'en suis à des années lumières...

Mais revenons-en à la course : dans le parc, je vois 78 qui repart à peine, et je lui emboîte le pas. du coup, j’oublie complètement de m’hydrater ! Je sors du parc dans sa foulée. J’ai des poteaux à la place des jambes, ça ne me l’avait jamais fait à l’entrainement, je pense que j’ai plus forcé en vélo que d’habitude. De toute évidence, 78 n’abandonnera pas notre petit duel implicite. En plus, elle me nargue, elle a pris son bidon de vélo et boit tout en courant. J’ai soif. Le vent, non content de me donner l’impression de reculer, m’assèche encore plus. Une bourrasque aura finalement raison de mon égo, et tout en pensant à ce qui me reste à parcourir (redescendre jusqu’à la plage, puis revenir), je laisse 78 filer. Trop peur d’exploser en vol, hors de question de marcher ou pire, d’abandonner : je lève le pied et ralentis mon allure. Une nouvelle concurrente me dépasse et dépasse également 78 quelques mètres plus loin. 

Juste avant la descente sur la plage, 3 bénévoles font faire demi-tour la nouvelle concurrente et 78. Je ne comprends pas pourquoi, on devait pas aller jusqu'à la plage ? Je me rappelle que les tours de pénalités s'effectuent dans ce secteur, non, impossible, ils nous feraient pas chier, nous, les derniers avec des tours de pénalité !?? Les bénévoles me font également signe de faire demi-tour, j'aperçois au sol une marque indiquant que le XS tourne bien ici...Mais il manque au moins 500m pour faire l'aller retour jusqu'au bout de la plage ?? Je suis confus, je ne comprends pas bien ce qu'il se passe.

Je suis à la fois vexé et soulagé. Pourquoi ils nous raccourcissent notre épreuve ? On a signé pour en chier, pas pour qu’on nous épargne. Est-ce qu’on est trop en retard ?  Je n’ai aucune notion de mon chrono, je n’ai même pas pris ma montre. Mais je suis à la fois soulagé car je suis maintenant certain à 100% d’avoir assez de jus pour le retour. Même trop, en fait, et 78 qui me nargue une vingtaine de mètre devant moi ! Pouah, no way, je la double ! Au même moment, j’entends un halètement juste derrière moi : merde, perdu dans mes pensées, je n’avais pas fait gaffe qu’un autre concurrent était revenu sur moi. Accélère ma foulée, cette fois, le vent m’aide, je suis bien. Je rattrape 78 à vue d’œil, il reste moins de 200m. Les spectateurs restant nous encouragent, et ça fait un bien fou. Je vois l’arche d’arrivée, et Marie et Ju à proximité qui m’encouragent. J’ai encore la force pour taper un sprint et probablement dépasser 78, mais je renonce en me disant que c’est un peu mesquin, on s’est bien battu, j'aurai ptet pu le faire, j'aurai ptet pas pu le faire mais je reste dans sa foulée et elle franchit la ligne d’arrivée avant moi. 



Je vois mon chrono sur le bord de l'arche d'arrivée : 58min xx sec !!!!!!!!!!! Pohhhh, trop content et trop fier ! Bon ok, la course a été raccourcie de 500m, mais compte tenu du vent qui m'a bien fait chier en natation et de mes problèmes de plateau en vélo, ça doit bien compenser, non ^^ !?

Je descend jusqu'au ravitaillement dans la crique où Marie et Ju me rejoignent et j'obtiens enfin le fin mot de l'histoire : A priori, il y aurait eu une erreur d'un arbitre qui aurait fait faire demi tour au 1er de la course, et ils ont donc adapté le parcours aux autres concurrents. Ouf, au moins ils ont pas fait un parcours pour les noobs ^^

Le temps de boire 2 ou 3 verres d'eau, de manger banane, orange et chocolat, de débriefer la course et nous raconter toutes nos anecdotes de courses et les résultats sont affichés après les appels du podium. Je termine 69e sur 80 et quelques concurrents et Ju finit 10e (1er de sa catégorie et 1er non licencié) en bouclant la course en 39min. Voila, la course la terminée, je suis un triathlète Laughing ! On va ramasser nos affaires ans le parc à vélo, avec le sentiment du devoir accompli  Cool



Les plus observateurs d’entre vous doivent se demander pourquoi ce titre ? Pourquoi « mon premier triathlon XS » ? Parce qu’il est maintenant évident pour moi qu’il y en aura d’autres. L’ambiance, le dépassement de soi j’ai vraiment accroché, et il me tarde déjà de reprendre l’entrainement pour améliorer cette performance. Je n’ai pas encore décidé, mais je me vois bien en refaire 1 à la fin de l’été. Et qui sait, pourquoi pas passer au format S, ou M pour l’année prochaine ?  salive

Et vous, vous attaquez quand ?  angel
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Zyrtec le Sam 13 Mai 2017 - 20:06

Yoda a écrit:
Putain, faut que j'arrête de fumer!!!

Carrément ! Si j'ai pu le faire, tu peux le faire aussi !
avatar
Zyrtec
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Zyrtouc/Zyrt3c
Main Favorite : Hero call J high
Age : 38
Messages : 4042
Ville : LAUDUN
Inscription : 20/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Gino le Sam 13 Mai 2017 - 20:44

ah si y avait pas la natation... Suspect  je suis le Johnny Weissmuller des fosses sceptiques moi... ptdr

en tout cas bravo à toi up
avatar
Gino
Tight Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : GINO
Main Favorite :

Age : 43
Messages : 660
Ville : gaujac
Inscription : 24/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par ben ten le Sam 13 Mai 2017 - 21:49

Gg Thomas félicitations
avatar
ben ten
Calling Station

Main Favorite : Celle qui bad le sorcier
Age : 43
Messages : 417
Ville : sernhac
Inscription : 05/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par nick d le Sam 13 Mai 2017 - 22:45

Excellent Tom ! ;-) 
Que ce soit ton défi ou tes écrits !  Wink
avatar
nick d
Large Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : Nick D
Main Favorite : Q9
Age : 40
Messages : 2863
Ville : Bagnols
Inscription : 12/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par untram le Sam 13 Mai 2017 - 23:46

Excellent !! Récit super vivant, je m'y suis cru !! Vraiment un régal à lire !!
Tu m'en avais parlé, tu l'as fait !! GG !!
Je voulais faire le S de Codolet le 14 juillet avec mon fils mais il est trop jeune, il ne peut faire qu'en relais en faisant une seule épreuve mais l'an prochain on s'y colle sûr !!!
Si tu veux tenter de t'améliorer en natation .... (12 ' au 400 c'est pas possible Rolling Eyes langue) dis-le moi on se fait quelques séances techniques ça me ferait plaisir, mais tu dois passer sous les 10 ' tranquille.

untram
Large Agressif

<b>Pseudo</b> Pseudo : untram
Main Favorite : JH 2H
Age : 39
Messages : 1348
Ville : Bagnols sur Cèze
Inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Remixomatose le Dim 14 Mai 2017 - 1:45

Mais arrêtez de l'encourager! ....vous voyez pas qu'il est malade !!

Remixomatose
Calling Station

Age : 46
Messages : 181
Ville : Saint Paul les Fonts
Inscription : 30/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par raft30 le Dim 14 Mai 2017 - 7:44

adoration up bravo Félicitations à tous points de vue: ton courage et ta tenacité, ton récit et... ta galanterie finale !
avatar
raft30
Maniak !

<b>Pseudo</b> Pseudo : Raft30
Age : 47
Messages : 3960
Ville : St-Paul Les Fonts
Inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Arkonite le Dim 14 Mai 2017 - 8:00

Remixomatose a écrit:Mais arrêtez de l'encourager! ....vous voyez pas qu'il est malade !!
laughing to cry
Ça ressemble à une réplique de film, mais nan, c'est simplement du Rémy Laughing 

Comme je t'ai dit Tom, pour le prochain, comptes sur moi, et faut qu'on se cale quelques sessions au parcours de santé pour la prépa de la Motiv' Rrun ^^




"Le chemin des paradoxes est le chemin du vrai. Pour éprouver la réalité, il faut la voir sur la corde raide" Oscar Wilde
avatar
Arkonite
    Chattard Breaker
    Chattard Breaker

<b>Pseudo</b> Pseudo : ArkoDark
Main Favorite : 9S 6S
Age : 35
Messages : 13967
Ville : Bagnols Sur Cèze
Inscription : 18/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://pokdurhone.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Premier Triathlon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum